Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PLANETE-EXCALIBUR

Livraison Gratuite sur Excalibur-Comics : ça continue !

9 Septembre 2011 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Auto-Promotion

Pour ceux qui ne l'avaient pas encore remarqué, les frais de port restent gratuits chez Excalibur-Comics.fr. Comme cet été, à partir de 14.90 € d'achat sur le site, vous ne payez aucun frais de port ! En outre, pas besoin de carte de fidélité ou autre programme, vous bénéficiez de 5 % de remise immédiate sur la grande majorité des titres de librairie comme ceux de la collection Marvel Deluxe, Marvel Monster, 100 % Marvel, Big Book, etc... L'offre abonnement se poursuit aussi : pour 2 abonnements souscrits de 12 N° sur 12 mois, un troisième équivalent est offert (ou sur le moins cher des 3).

Les offres sont valables jusqu'au 11/11/11. Pourquoi ? Parce que la date me fait tripper ! ;) Mais si le succès rencontré est le même que cet été, il se pourrait que le système soit maintenu sur du plus long terme.

Concrètement, cela veut dire qu'une petite boite comme Excalibur peut vous proposer un album Deluxe ou une intégrale Spider-Man au même prix et aux même conditions qu'une grande enseigne qui porte le nom d'un fleuve d'Amérique du Sud. A prix équivalent, ne vaut-il pas mieux faire travailler une petite entreprise française que ce type de grande firme domiciliée au Luxembourg et qui, par conséquent, ne paie pas d'impôts en France ?

Je prêche évidemment pour ma paroisse mais si je ne le fais pas sur mon blog, où le ferais-je ? Au moins, ça a le mérite de la franchise, pas comme certains qui publient sur leur blog des posts avec des liens vers cette grosse société uniquement dans le but de toucher des commissions. A bon entendeur...

Viendez chez Excalibur-Comics, il y a plein de bonnes choses à... dévorer !
Lire la suite

Festival de BD de Chambéry

9 Septembre 2011 , Rédigé par Frédérick Publié dans #News

Le Festival BD de Chambéry se déroulera cette année du 14 octobre à 14 h  00 au 16 octobre à 19 h 00, toujours au Manège, lieu de rassemblement bien connu des Chambériens. Pour les tarifs, comptez 5.00 € à la journée, 7.00 € le forfait 2 jours et 8.00 € le forfait 3 jours (3.00 € pour le tarif étudiants et entrée gratuite pour les moins de 12 ans. A noter que la Carte M'RA est acceptée.). Pour les fanas de dédicaces, de nombreux auteurs seront présents : Julien Neel (l'invité d'honneur), André Chéret, Windenlocher, etc.... Pour de plus amples renseignements, connectez-vous sur le site de l'association en cliquant là ! Avec un peu de chance, si vous venez le vendredi après-midi, vous y croiserez peut-être votre serviteur en train de fouiner sous le chapiteau des ventes de BD d'occasion. ;)

35ème Edition du Festival - le 14, 15 et 16 Octobre 2011

Lire la suite

Avis sur Marvel Heroes 8

4 Septembre 2011 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Critique

Voilà déjà quelques mois que Marvel Heroes est reparti au N°1 (pour la troisième fois !!!) et a trouvé son rythme de croisière. Faisons le point avec le N°8 de septembre 2011 qui vient juste de sortir.

La revue a commencé avec 4 séries régulières (Avengers, Thor, Hulk, Avengers Academy) mais se retrouve avec seulement 3 aujourd'hui, le Titan de Jade étant sacrifié sur l'autel de l'Opération Flashforward de Panini (opération qui consiste à publier plus d'épisodes d'une série afin de réduire le décalage avec les sorties américaines).

Le magazine commence avec 2 épisodes des Vengeurs (Avengers en VO), les futurs stars de cinéma made in Marvel. Depuis le mois dernier, la série démarre un nouvel arc narratif avec un super-vilain qui part en quête des Joyaux de l'Infini, précédemment possédés par Thanos, afin d'avoir un pouvoir absolu. Il vient d'ailleurs de casser la gueule au pourtant balèze Red Hulk. L'aventure n'est pas inintéressante mais est saupoudrée de dialogues parfois inutiles, comme d'habitude avec Bendis. En effet, une course à la montre devrait s'engager pour éviter au vilain de s'emparer des Joyaux restants mais à la place de cela, que font les Vengeurs ? Ils palabrent... On comprend que Steve Rogers, qui découvre ici l'existence des Illuminatti, s'en prenne à Tony Stark mais ils auraient pu mettre leur explications à plus tard et profiter de la réunion d'un grand nombre de Vengeurs pour partir à la chasse au Hood. Mais bon, c'est comme ça avec Bendis...

Pour la série Thor, c'est pire. Elle est depuis peu en de bien mauvaises mains. Les scénarii de Fraction tentent de retrouver le souffle de la grande époque de Kirby et Buscema mais ce n'est au final qu'un pétard mouillé. Nous ne nous attarderons pas non plus sur le travail de Ferry qui s'en remet davantage à son coloriste qu'à son "talent". Tout ceci est plus que passable.

Enfin, nous arrivons à Avengers Academy, une série que personne n'attendait et qui a pourtant surpris tout le monde. Les histoires sont à la fois modernes mais aussi dans la veine de la grande époque, le scénariste Christos Gage ne crache pas sur la continuité comme Messire Bendis mais s'en sert pour apporter de nouvelles perspectives. A chaque fois, on a droit à un portrait d'un membre de l'équipe et permet d'approfondir le profil psychologique des personnages et de les rendre plus attachants. On y retrouve vraiment l'esprit de la grande époque Marvel, du temps où Chris Chlaremont ou David Michelinie nous concoctaient ce genre de récit où l'action n'était pas non plus mise de côté. Avengers Academy est le pilier de Marvel Heroes et une des meilleures séries Marvel. Qu'on se le dise !

NB : L'épisode n'est pas dessiné par Mike Mc Kone comme indiqué par Panini dans la page de garde mais par Tom Raney.

Marvel Heroes, c'est chez Excalibur-Comics.fr !

En plus, le port est GRATUIT à partir de 14.90 € d'achat !

Lire la suite

L'été Ciné 2011 a été chaud !

4 Septembre 2011 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Critique

Il y a un peu plus d'une quinzaine d'années, l'été était généralement très pauvre en sortie de film. Une idée répandue voulait que l'on ne s'enferme pas dans une salle de cinéma quand il fait chaud et beau dehors. D'ailleurs, pour conforter cette théorie, les chiffres de fréquentation faibles étaient là pour le prouver (c'était aussi le schéma du serpent qui se mord la queue, s'il n'y a pas de bons films, le public ne se déplace pas non plus). Les gros studios préféraient donc attendre la période de la rentrée à Noël pour sortir leurs blockbusters, ce qui nous faisait attendre entre 8 et 4 mois par rapport à la sortie américaine.

Les choses ont bien changé depuis. La preuve avec cet été 2011 qui a été exceptionnellement orgiaque, en particulier dans les genres qui nous plaisent (fantastique, super-héros, héroïc fantasy, etc...). Le mois d'août a été d'ailleurs dévastateur pour le porte-monnaie avec pas moins de 1 à 2 blockbusters par semaine. Évidemment, il y a eu des morts au box-office, c'était inévitable.

Revenons sur ce que le Dr Fatalis a eu le temps de voir :

 

70030.jpg

M. POPPER ET SES PINGOUINS

Je sais, je sais, je vous entends déjà ricaner ! Non pas que je me suis précipité pour voir ce nouveau chef d'oeuvre de Jim Carrey car en fait j'étais parti pour voir Cars 2 avec mon premier. Mais, une fois arrivés au cinéma, patatras, ce fût le drame ! La salle était complète... Voulant retourner à la maison, voilà que j'ai droit aux larmes avec toute la tristesse du monde. Étant de nature sensible et ne voulant subir le courroux de la DASS pour maltraitance, je décidai de nous rabattre sur cette comédie familiale.

N'ayant pas parler encore du film, autant avouer tout de suite qu'il n'y a grand chose à dire. Prenez tous les films du style Alvin et les Chimpmachins ou autre, intervertissez les animaux avec d'autres et vous avez le même scénario standard qui vous est raconté. Un film à voir un par un après-midi férié et pluvieux. Sinon, mon gamin a adoré !

NOTE : 3/10

 

66131Super-8.jpg

SUPER 8

Le concept du film était plus que sympa et le lancement donnait l'eau à la bouche, mais à l'arrivée, il n'y a pas grand chose, comme c'est souvent le cas avec JJ Abrams. Le premier acte est très bien mené mais s'essouffle complètement dans le second en s'attardant sur des détails inutiles. Le 3eme acte permet un peu de sortir de sa torpeur malgré la révélation décevante sur le monstre (pour spoiler, il est simplement une variation plus imposante et monstrueuse d'E.T avec la même motiovation : rentrer chez lui ! C'est dommage alors que l'on s'attendait par moment à voir un monstre du type Decepticon ou Tarentula). La fin est typiquement à la Spielberg, entre E.T (encore !) et Rencontre du 3eme Type.

Mais surtout, le cauchemar de tout spectateur du film, c'est qu'il faut se coltiner un sidekick tête à claques avec un appareil dentaire qui ferait passer Tchernobyl pour un pet de lapin, le tout sous une incohérence scénaristique de taille ! Alors que la nef spatiale de l'alien attire dans son sillage tout ce qui est métallique, y compris de petits objets comme des pendentifs, son dentier reste parfaitement en place. Ça aurait été portant un plaisir d'avoir un petit plan gore pour le final en le voyant se faire arracher son bec à foin...

En conclusion, il vaut mieux retourner voir les vrais classiques des années 80 auxquels Super 8 fait référence tout en ne parvenant jamais à leur arriver à la cheville : Gremlins, Retour vers le Futur, E.T, Explorers, Goonies, Stand by me, Poltergeist, etc...

NOTE : 5/10

 

file 17 70

GREEN LANTERN 

Ce personnage DC avait le potentiel d'être aussi spectaculaire, émouvant et onirique que le Superman de Richard Donner. Hélas, la réalisation sans personnalité de Martin Campbell (qui n'est après tout qu'un mercenaire au service des producteurs), le scénario mal foutue (4 scénaristes officiellement) et un montage à la serpe ont fait de ce qui aurait dû être le Star Wars (ancienne trilogie bien sûr) des super-héros un film assez banal. Entre des scènes qui ne servent à rien (Hal Jordan en famille) et certaines ridicules (la création du circuit de voiture pour éviter un crash d'hélicoptère), il y a heureusement quelques bonnes séquences (l'ouverture, l'entraînement sur Oa, le combat final quoique un peu court). Les effets spéciaux sont aussi de qualité. Dommage aussi que Hammond soit un méchant sans envergure. Finalement, on est quand même proche de Star Wars mais c'est celle de la tambouille de la nouvelle trilogie.

En conclusion, un film regardable, bien loin de la nullité que certaines personnes voudraient nous faire croire, mais une impression de gâchis quand on connaît la qualité de la BD d'origine.

NOTE : 6/10

 

laplanetedessingeslesorigines01.jpg

LA PLANETE DES SINGES : Les Origines

Le premier Planète des Singes avec Charlton Heston sortie en 1968 est un chef d'oeuvre de la Science-Fiction et malgré les années qui passent, garde son aura intact (le remake a moitié râté de Tim Burton est là pour le prouver). C'est la preuve que l'on ne peut juger un film seulement à la modernité de ses FX. Pour celui-ci, on ne pouvait que rester perplexe quand à savoir si ce serait un nouveau remake, un reboot ou un nouvel épisode de la franchise initiée par Burton. Il est finalement un peu tout cela à la fois et se révèle être une excellente surprise. Les Effets-Spéciaux sont si réussis qu'on en oublie qu'ils existent, les singes et surtout César apparaissent comme des personnages à part entière. Le scénario n'oublie aucun détail et monte crescendo dans un climax spectaculaire sur le pont de San Francisco (c'est autre chose que les escarmouches finales de Thor, Iron Man 2 ou Green Lantern). La fin ouverte laisse présager d'une suite qu'on attend déjà avec impatience. Rupert Wyatt est le prochain réalisateur à suivre.

Émouvant, captivant, spectaculaire, réaliser avec inspiration, scénario millimétré, FX bluffants, il y a tant de qualificatifs pour ce presque chef d'oeuvre. Certainement le blockbuster de l'été, voir de l'année.

NOTE : 9/10

 

mcl 3CAPTAIN AMERICA

Après la purge que Thor nous a fait sûbir, on s'attendait encore à crépir les murs avec la couleur marron. A l'arrivée, Captain America se révèle être la meilleure production Marvel Studios à ce jour, supérieure même au premier film du Vengeur Doré. Là aussi, le scénario est inspiré : on comprend bien les motivations de Steve Rogers, pourquoi le choix s'est porté sur lui pour le test du sérum du Super-Soldat et ce qui l'a poussé à se lancer dans la guerre. Le film prend le temps de présenter les personnages et les enjeux pour faire succéder les scènes d'action les unes après les autres dans la seconde partie. Crâne Rouge est un méchant réussi grâce à l'interprétation d'Hugo Weaving. Les clins d'oeils sont sympas et pas lourds comme dans Iron Man (mention spéciale à l'apparition furtive de Human Torch). Le seule petit défaut est une fin un peu trop abrupte, on aurait aimé davantage d'émotion par rapport à ce que Steve Rogers réalise sur sa situation...

Un très bon film de super-héros qui n'a hélas, pas trouvé son public en France.

NOTE : 8/10

 

9782848103518_1_75.jpg

COW-BOYS & ENVAHISSEURS

Malgré la présence magnétique de Daniel Craig, le dernier Blockbuster du mois d'août peine à décoller. On suit l'histoire sans déplaisir mais on aurait aimé que le choc des deux cultures soit un peu plus fouillée. Que l'invasion Alien ait lieu aujourd'hui ou au Far-West ne fait pas finalement pas tellement d'importance sur le cours du récit. Il aurait été intéressant de pousser plus loin les codes qui régissent le Western et celui de l'invasion extra-terrestre afin de les exploser pour faire une oeuvre originale. Malheureusement, il l'a déjà prouvé dans le passé avec les 2 Iron Man, Jon Favreau n'a pas les épaules pour mener des gros paquebots à bon port. Il ne conçoit les films que sur l'angle du divertissement et de l'humour en oubliant des soupçons de réflexion ou de spectaculaire qui font de certains films de gros morceaux de cinéma (Inception en est un bon exemple). Une occasion manquée vu ce que le concept pouvait offrir.

NOTE : 6.5/10

 

 

Lire la suite