Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PLANETE-EXCALIBUR

TDKR : Jour J

25 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

Ça y'est, c'est le grand jour pour tous fans de comics et du Caped Crusader en particulier, c'est la sortie nationale de Dark Knight Rises (ne me dites pas que vous n'étiez pas au courant !).

Ayant beaucoup de travail actuellement, j'ai eu de quoi être occupé et ai pu résister à me rendre à l'avant-première d'hier au soir. Quelle force de caractère. Je suis digne des plus grands super-héros ! ;)

Maintenant, il faut tenir jusqu'à la séance de 21 heures pour découvrir si la trilogie se termine en beauté... ou pas. Et pour ce week-end, une petite critique qui, je l'espère, sera d'un autre ton que les précédentes.

Batman

Lire la suite

TDKR : J - 1

24 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

Le petit feuilleton de l'attente de Dark Knight Rises continue et... touche presque à sa fin.

Aujourd'hui, j'ai pris la décision de m'en remettre au destin. Comme Double-Face, j'ai décidé de prendre une pièce et d'en saccager la partie pile (avec une pièce de 20 centimes, nous ne sommes pas tous milliardaires comme Bruce Wayne). Si elle tombe sur le côté face, je suis urbain tel un super-héros et j'attends le 25 pour découvrir le film en une communion familiale. Si c'est pile, je fais l'égoïste super-vilain et je vais en catimini à l'avant-première de ce soir...

En conclusion, on en est à J-1... ou H-10 !

Lire la suite

TDKR : J - 2

23 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

A force de vouloir choisir la séance en avant-première ou celle de la sortie nationale, mon cerveau a complètement disjoncté et tourne en roue libre. A tel point que, pour ressembler à mon héros favori, j'ai volé une serviette de bain à ma femme pour faire office de cape, enfilé ma cagoule hivernale en guise de masque et j'ai mis un slip noir par dessus mon pantalon... J'ai de l'allure !?

Bon, c'est J-2 !

Lire la suite

TDKR : J - 3

22 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

Finalement, même dans plein de bleds perdus en Savoie, il semble que l'on puisse trouver des avant-premières de Dark Knight Rises sauf à... Chambéry. Du moins, notre tout nouveau tout neuf cinéma Pathé du centre-ville n'est pas capable sur son site internet d'afficher des horaires de séances du mardi 24 juillet alors que les autres Pathé (comme Grenoble par exemple) permettent de faire les réservations nécessaires. Et pourtant, notre nouveau complexe se vante d'être le plus moderne de France (sic !).

La bonne nouvelle, c'est que j'ai gagné 24 heures d'avance sur mon attente démesurée et futile ! ;)  Le souci est qu'une personne de ma famille a son anniversaire ce mercredi et voudrait que l'on découvre le film ensemble... Et voilà un nouveau dilemme ! Je me fais plaisir et j'y vais mardi ou je suis généreux et je fais plaisir aux autres en me serrant les fesses jusqu'à mercredi ?

Bon... On en est à J-3 !

Lire la suite

TDKR : J - 4

21 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

Il y a des jours où l'on a pas envie de se laisser aller dans la plaisanterie. Après l'horrible massacre perpétré par un fou dans une salle de cinéma de Denver dans le Colorado, on ne peut avoir goût à se complaire dans la légèreté et la futilité. On ne peut que tourner nos pensées vers ces familles pour qui le titre de Dark Knight Rises sera à tout jamais lié à un funeste souvenir. Des vies se sont éteintes et d'autres seront marquées pour toujours... Tout cela à cause d'un salopard...

Lire la suite

TDKR : J - 5

20 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

"Dark Knight Rises ! Dark Knight Rises ! Tu ne penses plus qu'à ça !!!".
Cette exclamation venait de me sortir de mon autisme provisoire alors que je m'imaginais en train de conduire la Batmobile dans les rues de Gotham City. C'était la douce voix de ma femme, bien que le ton était plus sec que d'habitude.
"C'est bien joli tes super-héros du matin jusqu'au soir mais tu ferais mieux de t'occuper de tes gosses !" poursuiva-t'elle.
Et là, ce fût le drame ! Mes deux bras tombèrent simultanément à terre, ma mâchoire se décrocha jusqu'au niveau du nombril puis, mon corps tout entier se retrouva sur le carrelage dans une raideur inquiétante...
Ainsi donc, j'avais des enfants... J'étais un père de famille...
A quel moment de ma vie ai-je pu avoir une telle absence de conscience pour faire une bêtise pareille ? Tout cela voulait dire qu'entre mon travail, internet et les comics, j'avais d'autres occupations dans la vie. En outre, cette révélation avait le mérite de me faire réaliser pourquoi je trébuchai constamment sur divers jouets, si bien qu'à une époque, une glissade causée par une voiture Majorette faillit me causer une fracture de l'anus (mais mon ami DSK, ayant séjourné à Ryker's Island, me confirma que l'on cicatrisait très vite de ce côté là).
Derechef, je décidai d'assumer immédiatement mes devoirs de pro-géniteurs car après tout, un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités. Donc, pour ce weekend, je vais prendre en charge l'éducation de ces chères têtes blondes et rattraper le temps perdu. Ce sera Batman Begins et Dark Knight en programme DVD afin de faire la révision de la saga avant de découvrir Dark Knight Rises.
Bon, plus que 5 jours à attendre...
 
NB : Ceci est un récit imaginaire. Toute ressemblance avec une personne de votre entourage ne sera que fortuite et l'auteur ne pourra être poursuivi.
Lire la suite

TDKR : J - 6

19 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

Comme dirait l'autre, l'horloge tourne... mais n'avance pas vite. Dehors, sur les pancartes 4 par 3 et les devantures d'abri-bus, les affiches de Dark Knight Rises sont là pour me rappeler que le 25 juillet, c'est dans 6 jours.
Depuis ce matin, je scrute la programmation du complexe ciné de ma ville et je ne vois encore aucun horaire pour le film. Même pas une pub pour une hypothétique avant-première que j'espère tant. Mais ils ne se rendent pas compte ou quoi ?!
Bon, plus que 6 jours et je me demande si je suis le seul débile en France à me mettre la pression comme ça... Vraiment, je me pose de sérieuses questions sur ma santé mentale.
Lire la suite

TDKR : J - 7

18 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

Cette fois-ci, ça y'est, nous sommes dans la dernière ligne droite, le compte à rebours définitif est lancé. Plus qu'une petite semaine nous sépare de la sortie nationale de The Dark Knight Rises (TDKR pour ceux du fond qui n'auraient pas suivi). Le 25 juillet au soir, le verdict tombera : déception ou consécration ?
Mes mains sont moites, mes genoux s'entrechoquent, ma langue pend sur le clavier, un de mes yeux dit merde à l'autre... Bref, j'en peux plus d'attendre... Nous en sommes à J-7 !
 
Lire la suite

Humble Critique du film AMAZING SPIDER-MAN

14 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Critique

Voilà une dizaine de jours qu’est sorti Amazing Spider-Man,  il est donc permis maintenant d’en parler sans crainte de spoilers.  Après la trilogie initiale conçue par Sam Raimi, c’est désormais Marc Webb qui reprend les commandes pour nous offrir ce reboot, qui mériterait plutôt l’appellation de riprout ! En effet, lorsque l’on décide de faire table rase du passé, c’est généralement pour faire mieux (l’exemple de Batman Begins le prouve). Hélas, ce n’est pas le cas cette fois-ci…

 

Ce serait soi-disant la mauvaise qualité et les résultats décevants de Spider-Man 3 qui auraient justifié cette remise à zéro de la saga. Pourtant, même si le score au box-office US était en deçà des deux précédents opus, le troisième volet est celui qui rapporté le plus en recette mondiale (un peu plus de 890 millions de $, ce qui n’est pas rien). Et qualitativement, malgré certains défauts évidents (des incohérences et des raccourcis scénaristiques), il est l’épisode le plus spectaculaire de la saga, celui qui a le plus l’esprit « comics » et est en tout cas bien loin de la purge dont on voudrait lui faire porter la responsabilité.

Après, que l’on aime ou pas le travail de Sam Raimi sur l’Homme-Araignée, on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir de la personnalité dans sa réalisation, chose que Marc Webb ne possède pas. Amazing Spider-Man n’est qu’une pellicule standard comme on peut en voir tant avec sa mise-en-scène certes soignée mais sans aucun point de vue, sans aucun style (bien que les acrobaties du Monte-en l’Air filmées en vue subjective reste une des rares bonnes idées nouvelles du film).

 

On se plaint, on se plaint... mais ça aurait pu être pire !

 

Hélas, c’est aussi une fois de plus l’occasion de subir un scénario mal ficelé, comme c’est malheureusement la mode depuis quelques temps à Hollywood (pas en France puisque l’on ne sait ne pas écrire tout court quand on voit la quantité des inepties filmiques qui y sont produites). Cet propension à des histoires bancales (qui a dit Prometheus ?) est certainement dû à des producteurs qui font réécrire l’histoire au jour le jour et au montage aléatoire qui doit couper net des séquences entières. Le fait est que de nombreuses intrigues passent à la trappe (Peter Parker n’arrête pas l’assassin de son oncle, la tentative d’assassinat du manager d’Oscorp par le Lézard est vite abandonnée…) tandis que d’autres sont inutiles (le destin du capitaine Stacy, l’utilité de faire de Peter un photographe vu qu’il ne travaille pas au DB) et certaines qui sont inexistantes (Tante May ne sert à rien).

Il faut être un cinéphage peu exigent pour pouvoir dire que ce nouveau Spider-Man est un grand film. Pourtant, en parcourant des forums ou des commentaires de ci de là, on peut trouver déjà de nombreux défenseurs de ce riprout. D’après ces groupies de Marc Webb, le film serait, parait-il, plus respectueux du matériau d’origine que la trilogie initiée en 2002, que le casting choisie serait formidable et bien supérieur au précédent et surtout, cerise sur le gâteau, qu’Emma Stone serait un canon de beauté.

Ah bon ?

Ainsi, tout le monde s'accorde à dire qu'Emma Stone est sexy ! Après, si on aime les filles qui ont les yeux globuleux et un léger prognathisme, on peut effectivement la trouver à son goût. A une époque où une Kirsten Stewart sert de mètre-étalon de la beauté, cela reste du domaine du possible.  Concernant Andrew Garfield, il n’apporte pas la profondeur nécessaire au rôle et ne lui insuffle aucune émotion (Tobey Maguire n’était pas parfait non plus en Parker mais revoyez les scènes avec son oncle et sa tante, on voit la différence au niveau émotionnel).

Spiderman 4"Je crois bien que l'auteur de ce blog va prendre mon parapluie dans le cul."

Parlons-en de Tonton Ben et Tatan May. Il a fallu appeler deux acteurs has been pour les interpréter (Martin Sheen et Sally Field en l’occurrence). Du coup, l’oncle a la tête d’un vicelard botoxé qui donnerait des bonbons à la sortie des écoles dans l'espoir de faire des conquêtes dans une classe de CM1 et la tante celle d’une veille alcoolique qui téterait 10 cubis de Villageoise par jour. 

     

Sans commentaires...

Concernant la fidélité, en dehors du retour des lance-toiles (et encore, on a droit à un bon coup de masse à leur sujet, on y reviendra après) et que Peter sorte avec Gwen Stacy avant Mary-Jane, le film semble coller au comic-book en apparence mais il en est très loin par l’esprit. Peter Parker est un jeune branché qui fait du skate-board (sic), utilise son portable à tout va comme ces jeunes crétins pendant une séance de ciné, insulte sa tante (parce qu’il sort le soir de manière injustifiée pour jouer au monte-en-l’air) au lieu d’essayer de la rassurer (re-sic) et se fait mordre sur la nuque en place de la main (qui plus est par une des nombreuses araignées transgéniques d’Oscorp, arachnide qui était unique dans la BD je le rappelle). Et pour couper les cheveux en quatre, précisons que Gwen Stacy n’était pas le 1er flirt de Petey, il y eut d’abord Liz Allen et Betty Brant, et Le Lézard ne fût pas non plus son 1er super-vilain, le Caméléon, le Vautour, le Dr Octopus, l’Homme-Sable et même Fatalis (hé oui !!!) l’ont précédé. En outre, le reptile n’a ni femme ni enfant alors que ceux-ci auraient pu apporter du ressort dramatique et émotionnel au personnage à l’instar de leurs équivalents de papier.

Enfin, pour ces fameux lance-toiles, ce n’est pas Peter qui les a inventés, il n’a créé que le percuteur. Cette fameuse toile quasi-indestructible vient directement de… l’usine d’Osborn ( !) et que  Peter la commande de chez lui par internet pour une livraison à domicile ( !!).  Excellente idée pour brouiller des pistes, impossible d’avoir une traçabilité ! Osborn peut donc savoir qui utilise son invention et connaitre son adresse postale ainsi que sa boite-mail (comme ça il pourra spammer le Parker remarquez). En outre, si on imagine le  coût d’achat d’un tel matériel révolutionnaire et les revenus de la famille Parker, on comprend mieux pourquoi Tante May se tape un cubi de Villageoise entre chaque prise.

 

Il n’y a donc pas plus de fidélité au comic Amazing Spider-Man qu’à celui d‘Ultimate Spider-Man. C’est plutôt du côté de la BD Spider-Man : Chapter One que l’on lorgne ici (les connaisseurs apprécieront).

 

Un des consultants sur le film. La fidélité, c'est sa spécialité.

 

Enfin, le film frôle quelques fois les limites du nanar en offrant des scènes involontairement drôles : Spider-Man enlève son masque pour le faire enfiler à un enfant afin de faciliter son sauvetage : sans compter la symbolique foireuse et absurde du geste (un super-héros ne prête jamais son masque, il fait partie de sa personnalité), cela nous offre l’image ridicule d’un gamin avec une tête disproportionnée (bref, c’est Amazing Elephant-Man). N’oublions pas aussi la déjà fameuse scène où un grutier aide Spidey en organisant une manœuvre d’une douzaine de grues pour que le Tisseur arrive à son but (remarquez que dans un sens, je n’avais plus eu le plaisir de voir un tel alignement de grues depuis un passage au Bois de Boulogne).

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur cette demi-bouse filmique mais il est inutile d’en rajouter plus sur ce film que ne tisse pas bien loin. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que Christopher Nolan n’ajoute pas un navet de plus au panthéon des nombreuses adaptations foirées de nos héros favoris. Mais comme Dark Knight Rises est très attendu, il y aura forcément déception…

 

Forcément ?



NOTE : 5.0/10 (grâce à la qualité des SFX et à la petite scènette avec Stan Lee, peut-être son meilleur caméo)



  EDIT du 15/07/12 : En outre, j'ai oublié de préciser une bourde de taille dans ce long-métrage : à nul moment, il est fait allusion à la fameuse devise de Spider-Man "Un grand pouvoir engendre de grandes responsabilités". Faire une telle abstraction, c'est à la limite du scandale.

Je n'ai pas non-plus parler de la séquence post-générique complètement boiteuse qui confirme que ce film est foireux jusqu'à sa dernière image.

Merci à Sony de nous avoir bien tisser à la raie ! 

 

 

Lire la suite