Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PLANETE-EXCALIBUR

Le Retour de la Revanche de la Séquelle !

20 Septembre 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

Hé oui, je suis de retour... à nouveau. Combien de fois a-t'on pu lire cette phrase sur ce blog ? Celui qui saura le dire aura peut--être son petit comic gratuit.

Effectivement, entre des moments de jets continus d'articles et des périodes de silences glaciaux, on peut dire que je maltraite les deux ou trois lecteurs psychopathes qui viennent très régulièrement ici, en perpétuelle attente de quelques lignes de leur auteur favori. Mais oui, moi aussi je vous aime. Enfin... de manière platonique bien sûr.

Pour les autres, ceux qui ne m'aiment pas (dommage, vous ne savez pas ce que vous perdez), je suis désolé pour eux mais je ne suis ni mort, ni souffrant. Bien au contraire. En effet, Excalibur-Comics a nécessité toute mon attention ces dernières semaines pour que tout le monde ait ses colis dans les temps. En effet, grâce à vous, la société a réalisé son meilleur mois en août depuis sa création en mars 2007 (hé oui, déjà). Pour cela, je vous dis à tous un grand MERCI, à vous qui êtes les fidèles clients de la première heure, abonnés, acheteurs occasionnels, gros ou petits lecteurs.

 

Aussi, je sais que beaucoup d'entre vous ont attendu la bave aux lèvres mon humble critique pour TDKR, surtout que j'avais sacrément malmené vos nerfs avec mon compte à rebours à deux balles (pardon... à 0.30 €). Pourquoi n'est-elle jamais venue ? Votre serviteur aurait-il adoré le film au point de se priver de faire une critique, celui-ci ayant pris goût à déverser son venin sur les derniers blockbusters ? Au contraire, aurait-il été déçu au point de ne rien écrire, tout honteux de s'être mis la pression pour rien ? En fait, ce n'est ni l'un, ni l'autre.

Pour être franc, j'attends de revoir le film en vidéo tranquillement chez moi. Pour tout avouer, les conditions de visionnage le jour de la sortie étaient loin d'être idéales. Quand vous devez subir pendant un bon quart d'heure les allées et venues des retardataires qui vous passent devant ou à côté avec la fonction lampe-torche de leurs portables (du coup, je n'ai rien pu suivre de l'intro avec Bane), que vous devez supporter les éduqués qui mangent du pop-corn la bouche bien ouverte ainsi que les accros du sms (vous savez, ces crétins qui paient 10 € une place de ciné mais qui passent la moitié de la séance le regard rivé sur l'écran du smartphone) et que par dessus ça, le projectionniste n'a pas été capable de cadrer le film correctement (certains sous-titres étaient à peine lisibles), on ne peut guère être objectif sur la qualité d'un film.

En conclusion, ne vous inquiétez pas, ça viendra ! D'ici là, on aura plein d'autres choses à se dire...

Lire la suite