Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PLANETE-EXCALIBUR

Pas de kiosque Urban Vendredi !

27 Novembre 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #News

Makassar, le diffuseur des fascicules Urban pour les comics-shops, vient d'annoncer une nouvelle va faire grincer des dents des plus impatients... Batman Saga 7, DC Saga 7 et Green Lantern 7 ne seront pas disponibles vendredi mais dans le courant de la semaine prochaine. Le souci est dû au fait que le transporteur n'a pas encore livré les palettes dans leurs locaux. Les marchands de journaux, qui ont un sytème de diffusion différent, ne devraient pas être concernés. Pensez tout de même à précommander vos exemplaires chez votre serviteur, histoire d'être tranquille ! ;)

http://www.excalibur-comics.fr/series/pre-commande-comics-vf-m2

Lire la suite

Enfin ! L'Omnibus Spider-Man est là !!!

21 Novembre 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Auto-Promotion

Dire que cet album était attendu relève de l'euphémisme. Avec une date de sortie qui a été maintes fois reportée, on peut dire qu'il aura sacrément joué à l'Arlésienne depuis plus d'un mois. Les nerfs des fans auraont été mis à rude épreuve. Mais l'attente est terminée : il est là ! Et un conseil d'ami, n'attendez pas le dernier moment pour si vous voulez l'avoir sous le sapin !

Où le trouver ? Voici une bonne adresse que je recommande (remarquez, je ne vais pas dire le contraire vu que je suis le tenancier) :

http://www.excalibur-comics.fr/marvel-omnibus-todd-mcfarlane-spiderman.html

20121121_114519-copie-1.jpg

 Tout frais sorti du carton ! Une bien belle pièce.

Lire la suite

Droit de réponse de la Cyber-librairie EXCALIBUR COMICS

19 Novembre 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Billet d'Humeur

En voyant la teneur de certains articles diffamatoires sur plusieurs forums, tous initiés par le même individu, je profite de la tribune que me laisse mon blog pour effectuer mon droit de réponse et clarifier certaines choses.  Vous retrouverez peu ou prou le même communiqué sur les réseaux sociaux où sévit ce personnage.

En effet, celui-ci me traite de voleur et de malhonnête… Pourquoi ? Parce que je lui ai encaissé un chèque important et ne l’ai jamais livré ? Parce que je vends des Marvel N° 14 et des Strange N°1 de contrefaçon ? Parce que je rapatrie la totalité de mon chiffre d’affaire au Luxembourg pour échapper aux impôts et aux charges sociales français (à l’instar d'une grande enseigne qui porte le nom d’un fleuve) ? Parce que j’ai vendu des prothèses mammaires frelatées ? Parce que je réduis en esclavage des émigrés clandestins Roumains dans ma cave ? (Je m’égare mais un peu de dérision ne fait pas de mal). Rien de tout cela… c’est tout simplement pour la vente en surcote d’un comics en tirage limité.

Maintenant, je comprends que l’on soit contre ce principe et que l'on trouve mes prix abusifs (bien que je ne menace personne avec un Magnum 357 pour acheter). Egalement, je veux bien que l’on débatte de cela au niveau de la déontologie dans le calme et la courtoisie. En revanche, proférer des propos injurieux ET calomnieux, je pense que la limite de la tolérance a été largement franchie.

Sur un forum, voilà ce que j’ai pu y lire dans les conditions d’utilisation : « Vous acceptez de ne pas publier de contenu abusif, obscène, vulgaire, diffamatoire, choquant, menaçant, à caractère sexuel ou autre qui peut transgresser les lois de votre pays, du pays où (ce forum) est hébergé ou les lois internationales. »  J'en profite donc pour rappeler que la loi qui s’exerce sur la presse s’applique aussi pour les forums et que la responsabilité civile de l’administrateur légal peut être engagée et que l’auteur de la diffamation peut être poursuit en référé. La liberté d’expression à laquelle je suis également très attaché ne permet pas dire tout et n’importe quoi. 

Cet individu me reproche de retirer une BD limitée à 400 exemplaires des rayons pour aller spéculer sur eBay. Avant de partir sur les théories du grand complot, sachez que si vous me commandez un article sur eBay ou sur mon site, C’EST AVEC LA MÊME SOCIETE avec qui vous faites affaire. La vente n’est pas faite sous un autre pseudo, ce sont bien les mêmes coordonnées. Seule la plate-forme de vente est différente. Ce n’est donc pas un article que je retirerais du stock pour le vendre au noir en catimini. Vous croyez que les particuliers qui vendent le même titre sont tous des vrais particuliers ? Ne soyons pas naïfs.

Aussi, avant de colporter de telles diffamations, ce Monsieur ferait bien de se renseigner sur la manière dont je fais fonctionner ma société.

Primo, je ne retire rien des rayons car je n’ai pas de boutique « en dur », je ne fais QUE de la vente par correspondance via Excalibur-Comics.fr et eBay, c’est tout.

Secundo, pour être dans la clarté, voici comment cela se passe : lorsque je reçois tant d’exemplaires d’un titre, je « fractionne » le stock en 5 : une quantité pour les abonnés, une quantité mise de côté dans des casiers pour mes clients réguliers qui ont fait des réservations, une quantité vendue sur Excalibur-Comics.fr, une pour eBay et enfin quelques exemplaires pour ce que j’appelle le stock tampon (en cas d’échange pour le SAV ou en cas d’oubli d’une réservation par exemple).

Donc, imaginons que le stock en vente sur mon site et sur Ebay sont tous les deux de 5 exemplaires chacun, si les 5 exemplaires se vendent rapidement sur mon site, l’interface marquera automatiquement « épuisé » quand le chiffre sera à 0. Par contre, si je ne fais que 3 ventes sur Ebay, il y restera logiquement 2 articles en disponible. Comme ce sont deux interfaces différentes et qui donc ne communiquent pas entre elles, la mise à jour doit se faire manuellement par mes soins. Et avec la quantité de références et le fait que je sois très occupé, ceci explique pourquoi un titre peut être disponible sur eBay et pas sur Excalibur-Comics (l’inverse est aussi vrai). Mais je rappelle que ce soit sur l’un ou sur l’autre, C'EST TOUJOURS LA MEME ENSEIGNE (d’ailleurs, beaucoup de clients font leurs achats sur les 2). La seule différence est que sur mon site, n’ayant pas les frais supplémentaires liés à eBay, je fais bénéficier à mes clients du PORT GRATUIT à partir de 14.90 € d’achat et du Colissimo gratuit à partir de 39.95 €.

Pour la Variante à tirage limitée, nous sommes exactement dans le cas expliqué précédemment et qu’il faut donc arrêter de voir des « magouilles » là où il n’y en pas. Mais dès vendredi 17 novembre 2012, vu le tollé que cela a provoqué, j’ai également mis cet exemplaire (le dernier en stock) en vente à la fois sur mon site et sur Ebay pour mettre fin à la polémique. Je précise que vous ne trouverez plus d’annonce de cette BD au moment où j’écris ces lignes car celle-ci a été vendue depuis. Je tiens en outre à préciser que mes  clients les plus fidèles qui m’ont réservé en amont cette variante l’ont bien eu à son prix, ils peuvent en témoigner.

Enfin, j’ai été déçu de voir sur un forum un email à caractère privé qui a été rendu public, chose qui par contre n’a choqué aucun des utilisateurs donneurs de leçons de vertu (là, on pourrait faire également un débat déontologique sur l’honnêteté. On voit que certains ont une notion variable de celle-ci). Dans ma réponse à ce courriel, je comprends que l’on puisse trouver le ton un peu sec. Mais quand vous recevez plusieurs emails insultants depuis le début de la journée (auxquels je n’ai pas répondu, je ne perds pas du temps pour les personnes incorrectes), je pense que l’on peut me pardonner le fait que je me sois un peu emporté.

Maintenant, l'individu prodigue un appel au boycott à mon sujet sur divers forums, dit lui-même avoir le souhait de me voir "couler",  me traite d'escroc, de voleur et de divers noms d'oiseaux (des insultes tronquées derrière des **** pour ne pas attirer l'attention des modérateurs), je peux n’y voir là rien d’autre que de l’acharnement dans le dénigrement et la diffamation. A la grande différence de ce Monsieur, je ne me cache pas derrière un pseudonyme et n’avance pas masqué. Le courage n'est pas une vertu partagée par tous... 

Maintenant, si cette personne (ou une autre) continue dans cette voie calomnieuse dans l'intention de nuire à mon commerce, comme le droit me le permet, je porterai plainte en Gendarmerie et entamerai une procédure juridique pour diffamation avec mon avocat. Dont acte.  

Excusez-moi d’avoir été un peu long avec cet article spécial et merci à ceux qui m’auront lu jusqu’au bout. 

Lire la suite

INFORMATION POUR LES PRE-COMMANDES DE NOVEMBRE

17 Novembre 2012 , Rédigé par Frédérick

Je présente mes excuses pour les clients ayant fait des précommandes de novembre sur Excalibur-Comics.fr.

En effet, entre les Omnibus (notamment le Spider-Man) dont la sortie est sans cesse repoussée et le fait que des titres attendus comme Ultimate Universe 4 et Marvel Knights 5 ne m'ont pas encore été livrés (alors que je les attendais pour vendredi), beaucoup d'envois sont encore en attente.

Donc, si certains d'entre vous voient que leurs articles commandés sont marqués "épuisé" sur le site, ne soyez pas inquiets, les BD vous ont bien été mises de côté.

La livraison du fournisseur devant intervenir sous peu (Lundi ? Mardi ?), cela devrait se décanter cette semaine. Merci pour votre patience.

 

Amicalement.

 

Votre bien-aimé serviteur.

Bon... Il arrive ou pas cet Omnibus ???!!!...

Lire la suite

Bande-Annonce World War Z : Brad Pitt contre les Zombies

9 Novembre 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #News

Heureusement, Brad Pitt ne se limite pas qu'à vanter les mérites d'un certain parfum, il peut aussi jouer dans des films de zombies. Un acteur de première classe qui se compromet dans un genre pareil ne peut être foncièrement mauvais. A l'origine, World War Z était prévu pour la fin de cette année mais des difficultés de tournage et la peur d'affronter le Hobbit ont fait que sa sortie est repoussée à Juin 2013. Adapté d'un roman éponyme, celui-ci donnait différents points de vue sur une invasion de morts-vivants. Dans le film, pour permettre une meilleure fluidité du récit, cela semble se limiter à l'unique point de vue du personnage principal qui tentera de portéger et garder en vie sa famille (grrrrros suspense en perspective). Mais la vision des hordes de zombies se déplaçant en un essaim compact et désordonné a emporté l'adhésion de votre serviteur.
Lire la suite

Humble Critique du film SKYFALL

3 Novembre 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Critique

Aujourd'hui, les sagas cinématographiques sont légion. On ne compte plus le nombre de franchises sur lesquelles les producteurs misent pour s'assurer des revenus confortables et faciles. En effet, les productions ont des budgets tellement énormes qu'il est plus rassurant de décliner des personnages sur plusieurs films. James Bond est certainement le précurseur en ce domaine. Mais avec déjà 22 films au compteur (sans compter Jamais plus Jamais et le parodique Casino Royale avec David Niven), l'agent 007 peut-il encore arriver à surprendre avec ce nouvel opus ?... Oh que oui !

Faire du neuf avec du vieux est une chose délicate avec James Bond. Ce personnage issu des romans de Ian Fleming est devenu au fil du temps un genre cinématographique à lui tout seul. Il y a le le film policier, le film d'espionnage et le film "à la James Bond". Il a été souvent copié (et aussi très souvent parodié) mais jamais égalé ! La nouvelle équipe au commande de ce nouvel épisode avait un sacré défi à relever, surtout que Casino Royale avait placé la barre très haut en 2006.

Pour cela, les codes inhérents au genre ont été bousculés, voir bafoués et cela dès le début du film. Comme pour Quantum of Solace, on fait fi de la sublime introduction où l'espion s'avance dans le cercle d'un canon de revolver pour ensuite vous tirer une balle en pleine face jusqu'à ce que le sang rouge emplisse tout l'écran. Très vite, on rentre dans le vif de l'action à tel point que le climax, plutôt que d'arriver en séquence finale comme le veut tout bon film d'action, nous est présenté dans le pré-générique ! Pré-générique qui s'achève sur la "mort" du héros !!! Et là, on comprend très vite les intentions des auteurs : le nouveau James Bond, qui tel le Phénix renaîtra de ses cendres, ne sera pas celui que l'on a toujours connu jusqu'à présent.

En effet, plutôt que de rentrer au bercail, notre espion préfère noyer son amertume dans ses occupations favorites : le sexe et l'alcool. Malgré tout, cela ne l'empêche pas d'avoir  toujours le goût de flirter avec la mort (en jouant avec un scorpion, animal phallique et destructeur s'il en est). Il faudra attendre que le MI6 et sa gestionnaire soient en danger pour que James Bond décide de redevenir l'agent 007.

Sans dévoiler les suites de l'intrigue, on a enfin le plaisir de voir l'agent au permis de tuer se retrouver face à un ennemi qui n'est que le reflet de lui-même dans l'ombre. Enfin un ennemi à la hauteur de James Bond, enfin un ennemi qui n'est pas un énième savant fou rêvant de dominer le monde, enfin un ennemi qui n'est pas une caricature de méchant.

Le retour aux sources...

 

Aussi, la grande qualité de ce film vient de la réalisation. Sam Mendes met en scène et cadre merveilleusement chaque séquence et a la grande sagesse de ne pas céder aux facilités très tape-à-l'oeil en vogue aujourd'hui, comme par exemple les effets de caméras secouées alliés à un montage à la serpe, à l'instar de la série Jason Bourne (Initials J.B !). Au contraire, chaque scène a le rythme qu'il faut, le cadrage qu'il faut...

La première rencontre avec le "bad guy" interprété par Javier Bardem est éloquente à ce sujet : le personnage apparaît de loin dans une mise au point flou. Puis, le personnage avance dans le cadre sans plan de coupe jusqu'à devenir net. D'une grande simplicité mais du grand art.

Tous les acteurs jouent juste, les dialogues sont aux petits oignons et surtout, les clins d'oeil à la saga sont amenés avec finesse et respect du matériau d'origine (on est loin des blagues bien grasses et des grands coups de coudes dans les côtes pour les 40 ans du personnage dans Meurs un autre Jour). Et surtout, les scénaristes n'hésitent pas à mettre en perspective diverses symboliques comme le retour aux sources du personnage (très peu de gadgets, une intrigue basée sur de l'espionnage pur) à James Bond lui-même qui revient sur les lieux et les traumatismes de son enfance. Mais en même temps, <SPOILERS ALERT> en laissant détruire son manoir familiale et son iconique Aston Martin, il fait table rase de son passé. Sa relation avec M, dont il est clairement explicité qu'elle serait pour lui une mère de substition, prend également fin ici, sur les terres où ses parents reposent. Là, on comprend que l'on se retrouve face à une oeuvre crépusculaire, à tel point que certains se sont dit que l'aventure Bond pourrait s'arrêter là. Que Nenni, tout cela nous a été raconté pour prouver ce qui a été initié il y a 6 ans dans Casino Royale, c'est un nouveau James Bond qui est là et nous avons assisté à sa renaissance ! <FIN DES SPOILERS>

Un James Bond crépusculaire...

 

L'arrivée du célèbre logo qui habituellement ouvrait le film est peut-être placé en fermeture pour nous dire que le film entier était d'une certaine façon un pré-générique géant et que l'on est reparti pour 50 ans de nouvelles aventures avec 007 !

Le seul reproche que j'oserais faire au film serait de nous présenter un méchant qui arrive une fois de plus à tout prévoir à l'avance comme sa capture et son évasion. Il arrive même à prévoir où se trouverait James Bond à un emplacement précis et à un instant T juste pour lui mettre littéralement un métro dans la gueule.

Hormis ce ressort dramatique un peu trop déjà-vu, Skyfall est à ce jour le meilleur blockbuster et peut-être le meilleur film de l'année (avant que le Hobbit ne perturbe tout cela ?). Et pour la saga Bond, il est facilement sur le podium aux côtés de Casino Royale et Au Service Secret de sa Majesté.

NOTE : 9.5/10

 

Lire la suite