Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PLANETE-EXCALIBUR

Humble Critique du film AMAZING SPIDER-MAN

14 Juillet 2012 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Critique

Voilà une dizaine de jours qu’est sorti Amazing Spider-Man,  il est donc permis maintenant d’en parler sans crainte de spoilers.  Après la trilogie initiale conçue par Sam Raimi, c’est désormais Marc Webb qui reprend les commandes pour nous offrir ce reboot, qui mériterait plutôt l’appellation de riprout ! En effet, lorsque l’on décide de faire table rase du passé, c’est généralement pour faire mieux (l’exemple de Batman Begins le prouve). Hélas, ce n’est pas le cas cette fois-ci…

 

Ce serait soi-disant la mauvaise qualité et les résultats décevants de Spider-Man 3 qui auraient justifié cette remise à zéro de la saga. Pourtant, même si le score au box-office US était en deçà des deux précédents opus, le troisième volet est celui qui rapporté le plus en recette mondiale (un peu plus de 890 millions de $, ce qui n’est pas rien). Et qualitativement, malgré certains défauts évidents (des incohérences et des raccourcis scénaristiques), il est l’épisode le plus spectaculaire de la saga, celui qui a le plus l’esprit « comics » et est en tout cas bien loin de la purge dont on voudrait lui faire porter la responsabilité.

Après, que l’on aime ou pas le travail de Sam Raimi sur l’Homme-Araignée, on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir de la personnalité dans sa réalisation, chose que Marc Webb ne possède pas. Amazing Spider-Man n’est qu’une pellicule standard comme on peut en voir tant avec sa mise-en-scène certes soignée mais sans aucun point de vue, sans aucun style (bien que les acrobaties du Monte-en l’Air filmées en vue subjective reste une des rares bonnes idées nouvelles du film).

 

On se plaint, on se plaint... mais ça aurait pu être pire !

 

Hélas, c’est aussi une fois de plus l’occasion de subir un scénario mal ficelé, comme c’est malheureusement la mode depuis quelques temps à Hollywood (pas en France puisque l’on ne sait ne pas écrire tout court quand on voit la quantité des inepties filmiques qui y sont produites). Cet propension à des histoires bancales (qui a dit Prometheus ?) est certainement dû à des producteurs qui font réécrire l’histoire au jour le jour et au montage aléatoire qui doit couper net des séquences entières. Le fait est que de nombreuses intrigues passent à la trappe (Peter Parker n’arrête pas l’assassin de son oncle, la tentative d’assassinat du manager d’Oscorp par le Lézard est vite abandonnée…) tandis que d’autres sont inutiles (le destin du capitaine Stacy, l’utilité de faire de Peter un photographe vu qu’il ne travaille pas au DB) et certaines qui sont inexistantes (Tante May ne sert à rien).

Il faut être un cinéphage peu exigent pour pouvoir dire que ce nouveau Spider-Man est un grand film. Pourtant, en parcourant des forums ou des commentaires de ci de là, on peut trouver déjà de nombreux défenseurs de ce riprout. D’après ces groupies de Marc Webb, le film serait, parait-il, plus respectueux du matériau d’origine que la trilogie initiée en 2002, que le casting choisie serait formidable et bien supérieur au précédent et surtout, cerise sur le gâteau, qu’Emma Stone serait un canon de beauté.

Ah bon ?

Ainsi, tout le monde s'accorde à dire qu'Emma Stone est sexy ! Après, si on aime les filles qui ont les yeux globuleux et un léger prognathisme, on peut effectivement la trouver à son goût. A une époque où une Kirsten Stewart sert de mètre-étalon de la beauté, cela reste du domaine du possible.  Concernant Andrew Garfield, il n’apporte pas la profondeur nécessaire au rôle et ne lui insuffle aucune émotion (Tobey Maguire n’était pas parfait non plus en Parker mais revoyez les scènes avec son oncle et sa tante, on voit la différence au niveau émotionnel).

Spiderman 4"Je crois bien que l'auteur de ce blog va prendre mon parapluie dans le cul."

Parlons-en de Tonton Ben et Tatan May. Il a fallu appeler deux acteurs has been pour les interpréter (Martin Sheen et Sally Field en l’occurrence). Du coup, l’oncle a la tête d’un vicelard botoxé qui donnerait des bonbons à la sortie des écoles dans l'espoir de faire des conquêtes dans une classe de CM1 et la tante celle d’une veille alcoolique qui téterait 10 cubis de Villageoise par jour. 

     

Sans commentaires...

Concernant la fidélité, en dehors du retour des lance-toiles (et encore, on a droit à un bon coup de masse à leur sujet, on y reviendra après) et que Peter sorte avec Gwen Stacy avant Mary-Jane, le film semble coller au comic-book en apparence mais il en est très loin par l’esprit. Peter Parker est un jeune branché qui fait du skate-board (sic), utilise son portable à tout va comme ces jeunes crétins pendant une séance de ciné, insulte sa tante (parce qu’il sort le soir de manière injustifiée pour jouer au monte-en-l’air) au lieu d’essayer de la rassurer (re-sic) et se fait mordre sur la nuque en place de la main (qui plus est par une des nombreuses araignées transgéniques d’Oscorp, arachnide qui était unique dans la BD je le rappelle). Et pour couper les cheveux en quatre, précisons que Gwen Stacy n’était pas le 1er flirt de Petey, il y eut d’abord Liz Allen et Betty Brant, et Le Lézard ne fût pas non plus son 1er super-vilain, le Caméléon, le Vautour, le Dr Octopus, l’Homme-Sable et même Fatalis (hé oui !!!) l’ont précédé. En outre, le reptile n’a ni femme ni enfant alors que ceux-ci auraient pu apporter du ressort dramatique et émotionnel au personnage à l’instar de leurs équivalents de papier.

Enfin, pour ces fameux lance-toiles, ce n’est pas Peter qui les a inventés, il n’a créé que le percuteur. Cette fameuse toile quasi-indestructible vient directement de… l’usine d’Osborn ( !) et que  Peter la commande de chez lui par internet pour une livraison à domicile ( !!).  Excellente idée pour brouiller des pistes, impossible d’avoir une traçabilité ! Osborn peut donc savoir qui utilise son invention et connaitre son adresse postale ainsi que sa boite-mail (comme ça il pourra spammer le Parker remarquez). En outre, si on imagine le  coût d’achat d’un tel matériel révolutionnaire et les revenus de la famille Parker, on comprend mieux pourquoi Tante May se tape un cubi de Villageoise entre chaque prise.

 

Il n’y a donc pas plus de fidélité au comic Amazing Spider-Man qu’à celui d‘Ultimate Spider-Man. C’est plutôt du côté de la BD Spider-Man : Chapter One que l’on lorgne ici (les connaisseurs apprécieront).

 

Un des consultants sur le film. La fidélité, c'est sa spécialité.

 

Enfin, le film frôle quelques fois les limites du nanar en offrant des scènes involontairement drôles : Spider-Man enlève son masque pour le faire enfiler à un enfant afin de faciliter son sauvetage : sans compter la symbolique foireuse et absurde du geste (un super-héros ne prête jamais son masque, il fait partie de sa personnalité), cela nous offre l’image ridicule d’un gamin avec une tête disproportionnée (bref, c’est Amazing Elephant-Man). N’oublions pas aussi la déjà fameuse scène où un grutier aide Spidey en organisant une manœuvre d’une douzaine de grues pour que le Tisseur arrive à son but (remarquez que dans un sens, je n’avais plus eu le plaisir de voir un tel alignement de grues depuis un passage au Bois de Boulogne).

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur cette demi-bouse filmique mais il est inutile d’en rajouter plus sur ce film que ne tisse pas bien loin. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que Christopher Nolan n’ajoute pas un navet de plus au panthéon des nombreuses adaptations foirées de nos héros favoris. Mais comme Dark Knight Rises est très attendu, il y aura forcément déception…

 

Forcément ?



NOTE : 5.0/10 (grâce à la qualité des SFX et à la petite scènette avec Stan Lee, peut-être son meilleur caméo)



  EDIT du 15/07/12 : En outre, j'ai oublié de préciser une bourde de taille dans ce long-métrage : à nul moment, il est fait allusion à la fameuse devise de Spider-Man "Un grand pouvoir engendre de grandes responsabilités". Faire une telle abstraction, c'est à la limite du scandale.

Je n'ai pas non-plus parler de la séquence post-générique complètement boiteuse qui confirme que ce film est foireux jusqu'à sa dernière image.

Merci à Sony de nous avoir bien tisser à la raie ! 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CAGLIOSTRO 22/08/2012 23:50


hello , 


Bon visiblement j'ai bien fait de boycotter, par contre je ne savais pas qui'l y avait eu un  "spiderman and the micronauts" 


 

Platinium 15/07/2012 20:06


Oh moins je me uis bien marré(encore).


Généralement je suis moins bien sévère que l'ami Totogne, qui a la facheuse habitude de tout disséquer au moment même du visionnage d'un film!Mais là je lui donne ENTIÈREMENT raison sur tous les
points.Je préfère largement les versions de Sam Raimi sur les 3 opus précédents: au moins Tobey Maguire joue un Peter Parker délicat et profondément aimant envers sa tante et son oncle.Dans ce
noouvel opus, c'est plutôt la copie conforme d'un adolescent irrascible, mal luné, et assez superficiel au final!A aucun moment, j'ai eu la chair de poule ou le "sens of wonder",c'est très
moyen!Pour rajouter la touche Nanard, il est vrai que les grues c'est grotesque pour 2 raisons:-Comme si Spidey avait besoin de grues alignées pour aller à l'autre bout de l'avenue(assez minable
ce spidey, d'ailleurs la course sur l'immeuble ma fait penser à Kick Ass!)


-Deuxio, les grues sont bien présentes mais les immeubles en constructions, elles ont été posées là!!!


 


 


Lais le plus drôle c'est quand on voit le DR Connor, du Lézard qu'il est , se retransformé(on ne le voit pas d'ailleurs!)en humain, il est donc nu comme un ver étendu sur le sol des égouts, et
tout de suite après on le voit debout, en train de remettre sur ses épaules une sorte de peignoir de bain!bien sec au demeurant: à hurler de rire...Ceux qui ont adoré le film(si il yen a!!)ont dû
cligner de l'oeil à ces moments précis , ou mettre leurs neurones en mode veilleuse!

Didier 15/07/2012 08:50


Oups! je viens de me lever , apres une journée de boulot ( de merde ) donc crevé, et boum , que lis-je? de la part de mon ami ? un commentaire qui me fait froid dans le dos , je vais repartir au
boulot ( je sais je me repete ) mais bon le week kend c'est l'époque "chaude" pour moi , et , donc ,je vais me demander toute la journée ,si , comme je l'avais prevu, cinema demain, pour voir ce
"fameux" film?  bien que sachant , plutot , connaissant mon ami Fred , il est vrai qu'en lisant cette critique , je
n'ais pas du tout l'envie de payer ma place , car effectivement , si les invraisemblances sont telles que tu nous les décrits, je resterais chez moi a faire "chaise-longues" .


Déçu d'avoir lu cet article ce matin , mais bon , pas mort d'homme  a bientot pour de nouveau te lire mon "poto" .

Frédérick 15/07/2012 10:39



Je suis désolé de te gâcher tes journées. Peut-être un petit colis de comics pour te remonter le moral ?


Sinon, je te conseille de faire l'économie des quelques euros et de rester chez toi pour ne pas encourager les producteurs de continuer à nous pondre des choses de ce genre.