Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PLANETE-EXCALIBUR

Humble Critique du film IRON MAN 3

25 Avril 2013 , Rédigé par Frédérick Publié dans #Critique

Il y a 6 ans, Iron Man était le fer de lance et la 1ere production de Marvel, le studio ayant jusque là laissé d'autres sociétés adapter ses personnages sur grand écran : Sony Pictures a fait fortune avec Spider-Man, la Fox s'est (mal) occupé des 4 Fantastiques, de Wolverine et de Daredevil mais s'est mieux débrouillé avec les X-Men. En outre, Iron Man amorçait un nouveau concept avec l'univers partagé. Le 1er volet permit d'introduire le SHIELD et la séquence post-générique nous présentait Nick Fury. Largement de quoi mettre l'eau à la bouche d'un lecteur de comics tout en intriguant le profane.

La même année, L'Incroyable Hulk venait entériner ce concept avec des allusions à un super-soldat de la seconde Guerre Mondiale et avec Tony Stark rendant visite au Général Ross. Et là, le Marvel Zombie avait vite compris que tout cela mènerait inévitablement vers un film Avengers, les meilleurs Super-Héros réunis en un seul film. Le fantasme de tout geek qui se respecte !

Ensuite, chaque film Marvel étoffait l'univers avec la présentation d'autres personnages (Veuve Noire, Oeil de Faucon, Loki...) et d'autres mondes (Asgard). Avengers fût ensuite le point d'orgue avec une véritable orgie de scènes d'action. On nous annonça alors que les Vengeurs mettait fin à la phase 1 des productions Marvel et qu'Iron Man 3 entamerait la phase 2 qui conduira logiquement à un second Avengers. Votre serviteur ayant vu le film il y a quelques heures, voici une réaction à chaud qui, comme il se doit, est bourrée de spoilers !

Celui qui n'aime pas mon 3eme opus va prendre ma main dans la gueule !

 

Shane Black, le scénariste de l'Arme Fatale et du Dernier Samaritain reprend en main la destinée de l'Homme de Fer en y introduisant des éléments plus sombres (Tony Stark, encore traumatisé par l'invasion Alien sur New York, est mis plus bas que terre par le Mandarin, un dangereux terroriste). Le réalisateur réunit autour du génial Robet Downey Jr un casting aux petits oignons avec le charismatique Guy Pearce et Ben Kingsley. Étant également un scénariste aguerri, il trouve pourtant le moyen de rater son film ! Je sais que certains d'entre vous vont encore me maudire mais c'est ainsi. ;)

Passons sur le fait qu'on ne retrouve pas les petits détails qui faisaient le charme de la série comme par exemple le titre qui claque après le pré-générique ou la musique d'ACDC (Iron Man n'ayant pas un leitmotiv musical à l'instar de Superman ou Batman, c'eût été pourtant bienvenue). Le gros souci vient une fois de plus du scénario avec l'incroyable exploit d'être peut-être encore plus mal construit que celui de Prométheus (oui, c'est possible). Aujourd'hui, on dépense 50 millions de $ en SFX mais on ne doit investir plus que 50 000 $ dans l'écriture, soit encore moins que le budget boisson du tournage.

Il est évident que tout film use de certaines facilités scénaristiques afin de faire avancer son histoire et soyons francs, si on veut se complaire dans une totale mauvaise foi, on peut trouver des incohérences dans les plus grands chefs d'oeuvres (vous, vous iriez chasser le plus grand mangeur d'homme dans un petit bout de bateau bancal ???). Mais comme un grand cuisinier saurait vous faire ingurgiter des aliments que vous n'aimez pas sans que vous en sentiez le goût avec un plat excellemment préparé, un réalisateur de talent est capable de vous faire avaler des couleuvres sans que l'on s'en rende compte. Mais avec Iron Man 3, les illogismes et les incohérences se mesurent au kilomètre !

  Sous cette armure, se cache un soldat avec un polo du meilleur goût.

Des exemples ? Pepper Potts connaît visiblement bien l'adversaire de Tony Stark, le dénommé Aldrich Killian, mais on ne nous explique pas d'où et comment... Le Dr Hansen, la botaniste de génie, s'introduit dans le sanctuaire de Tony Stark sans que celui-ci soit étonné ("Ha, Salut Hansen. Je t'ai sauté il y a 13 ans et largué comme un goujat. Tu as des raisons de m'en vouloir, tu franchis bizarrement mes système de haute sécurité mais je suis content de te voir. Un p'tit café ?"). Si, si, c'est presque ça, je vous jure. Sans compter que celle-ci trahit Pepper Potts pour capturer Tony Stark mais se ravise très vite sans raison apparente (c'est le syndrôme du sacrifice improvisé à la Prométheus). Alors que Tony Stark est à la merci de son ennemi, on le laisse en vie car "on peut avoir besoin de lui". Là aussi, pourquoi ? Mystère. Des personnages prennent feu mais leurs vêtements ne brûlent pas. Iron Patriot est capable de faire des allers et retours Pakistan/USA en quelques secondes. Le pompon est atteint lorsqu'il faut se coltiner l'énième gamin sidekick et tête à claques qui vient à la rescousse d'Iron Man (A noter d'ailleurs que Tony Stark a la chance de ne rencontrer que des fans de sa personne, le hasard fait quand même bien les choses. Il aurait pu tomber sur un Mélanchon qui lui aurait fait bien comprendre ce que c'est d'être un sale capitalise).

Le petit Tonynou fait des crises d'angoisse ? Le ressort dramatique est vite abandonné (comme plein d'autres d'ailleurs). Il lui suffira de faire ses courses chez Castorama pour en guérir et où par ailleurs, notre moustachu a les moyens de régler deux caddies pleins d'outils, de quoi faire pâlir Bob le Bricoleur, alors que quelques minutes auparavant, il en était réduit à récupérer une couverture crasseuse sur une statue d'indien et à pénétrer par effraction chez un gamin spécialiste du lancer de patates (véridique).

Et c'est pas fini ! Stark invente l'armure la plus fragile et la moins performante de toute sa carrière mais ne l'abandonne pas au point de la traîner sur des kilomètres sous le froid et la neige. Surtout qu'on apprendra vers la fin du film qu'il disposait encore d'un stock important d'autres Iron Men dans une cachette secrète. Pour reprendre une conne formule à la mode et déjà galvaudée : "Allo quoi... Le mec il a un QI de 250 mais il pisse pas plus loin qu'Ariane Massenet !"

Les armures high-tech qui arrivent au dernier moment alors qu'elles auraient pu être utiles plus tôt...

 

Et enfin, le twist du film : alors que l'on s'attendait à un Mandarin surpuissant, un vilain qui en ferait baver à notre héros, il n'est en fait qu'un acteur raté et cocaïnomane servant de leurre pour un plan plus "machiavélique" (comprenez là complètement bidon). Killian étant le vrai cerveau de l'affaire, le Mandarin n'était qu'un terroriste de pacotille qu'il rémunérait en drogue et en prostituées et se servait de son image pour alimenter les chaînes d'info. Ce personnage du Mandarin est un tel queutard qu'il aurait mieux mérité le surnom de Mandrin...

Alors qu'Avengers avait placé la barre très haut en matière de scènes d'action, Iron Man 3 n'essaie même pas l'atteindre. Pour une séquence de destruction du nid d'aigle de Tony Stark très réussie, il faut supporter une séquence finale presque illisible (on est loin du superbe découpage de Joss Whedon). Enfin, la séquence post-générique, qui traditionnellement annonce le prochain film Marvel, est complètement loupée et a le mérite d'être la pire jamais proposée, battant sur ce point le funeste record établi par Amazing Spider-Man. Vous pouvez donc gagner 5 minutes et vous barrez avant la fin sans crise de conscience.

En remarque plus personnelle, j'ai regretté de ne pas voir apparaître d'autres personnages Marvel. C'est dommage de proposer une continuité partagée entre les films et ne pas l'exploiter. Tony Stark est censé être mort aux yeux du grand public et personne ne cherche à le venger (c'est bien la peine de faire partie d'un groupe nommé Avengers). Le président des USA est en danger et il n'y a pas de trace de Nick Fury et du SHIELD non plus. Même pas une ligne de dialogue qui justifierait qu'ils soient occupés ailleurs...

Egalement, je n'ai pas apprécié que le super-héros de métal soit à ce point démystifié. Il est continuellement mis en situation de faiblesse avec son armure dysfonctionnante. Tony Stark reste le plus souvent hors de l'action en contrôlant Iron Man à distance et ce n'est pas lui qui met le vilain hors d'état de nuire mais... Pepper Potts ! On a ainsi la triste réponse à la question de qui fait le héros, l'homme ou l'armure. C'est cette dernière qui fait tout le boulot seule et c'est le triste symbole du film : être une coquille vide. Ce n'est pas le personnage qui subit un chemin de croix, mais le spectateur...

Si c'est de cette façon que débute la phase 2 des Marvel Movies, ça fait peur pour la suite des évènements !

NOTE : 5.25/10 

Tu croyais que je serai le super-vilain ultime ? On te l'a bien enfilé le mandrin dans la mandarine, héhéhéhé !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Didier 07/06/2013 18:57


Fastforious , laisse moi rigolé , un gars qui regarde les commentaires sur un forum juste pour critiquer , c'est juste un pauvre "mec" !


Va jouer ailleurs et nous fais pas C.... , c'est clair , non ?

Docteur Fatalis 18/06/2013 16:20



Comme le dirait un des plus grands philosophes du XXeme siècle : "On se calme et on boit frais à Saint Tropez" (Max Pécas en 1987). Cela ne sert à rien de s'énerver pour si peu. Ce n'est pas la
1ere fois que ton humble serviteur doit subir diverses provocations. Gardons notre énergie pour alimenter notre bonne humeur ! ;)



fastfurious 07/06/2013 12:34


j'ai regardé les autre critique de ton site et tu est juste bon a tous critiqué. Iron man 3 est génial. Tu fais partie des trolls qui sont toujours a rependre leur venin sur les forums et qui
sont jamais content. c'est la même chose quand tu critique panini. si tu est si doué ta qua devenir cineaste ou éditeur mais vu que tu est juste bon a faire un article que la semaine des 4 jeudi,
ca m'étonnrait.

Docteur Fatalis 18/06/2013 16:33



"j'ai regardé les autre critique de ton site et tu est juste bon a tous critiqué": Justement, le but d'une critique est d'en être une. Je ne suis pas parole d'Evangile et mon avis en
vaut bien un autre. Après, à 10 € la place de ciné, je vois pas pourquoi je la fermerais...


 


"Tu fais partie des trolls qui sont toujours a rependre leur venin sur les forums et qui sont jamais content." : Je ne vais que très rarement sur les forums (pour ne pas dire quasiment
jamais), je n'ai pas de temps à y perdre en interventions, excepté pour m'y défendre des personnes qui m'y agressent ou qui m'y diffament en publicité négative et mensogère.


 


"si tu est si doué ta qua devenir cineaste ou éditeur mais vu que tu est juste bon a faire un article que la semaine des 4 jeudi, ca m'étonnrait." : Avec 200 millions de $ et l'equipe
technique qui va avec, il n'est pas dit que je fasse bien mieux que beaucoup de réalisateurs actuels ! Pour l'édition, c'est pareil. Qu'on me donne la licence Marvel pour la France et vous verrez
la différence !!!


 


Pour la fréquence des articles, je suis désolé mais entre satisfaire mes clients en leur faisant rapidement leurs colis et faire des articles que visiblement, vous n'appréciez pas (mais que
faites-vous ici alors ?), le choix est très vite fait.



Didier 25/04/2013 18:17


RE oups ! Je sors du cinéma , ma seule question : pourquoi ne suis-je pas resté au lit ce matin avec une bonne bd Marvel ? maintenant non seulement ma soirée est gachée, mais ma nuit aussi .


Pour une fois , je suis entierement d'accord avec ton analyse , une deuxième question me vient a l'esprist : comment peut on faire avec des "moyens" pareils, pour saboter un film , et je pèse mes
mots ! désolant sera mon mot de la fin , bonne nuit , moi je vais pleurer !

platinium 25/04/2013 15:52


Pas mal vu le symbole de la coquille vide pour l'armure: en fait Tony stark n'a plus besoin de son armure: c'est le message du film...Seulement dans le comics Iron man c'est quand même aussi
l'armure d'où la symbiose Extremix!

didier 25/04/2013 12:01





  OUPS !!!!!!!!!!

Frédérick 25/04/2013 13:12



T'ai-je encore gâcher la journée ???